Nous avons tous joué à nos premiers jeux vidéo sur cette bonne vieille télévision CRT. Si aujourd’hui, elle a cédé la place aux télévisions à écran plasma ou celles qui utilisent l’affichage à cristaux liquides (LCD), la technologie qui lui a longtemps permis de diffuser des images n’en est pas moins impressionnante. Pour comprendre son fonctionnement, un petit retour dans le passé s’impose.

Les téléviseurs CRT sont équipés d’un tube cathodique qui leur permet de diffuser une couche de phosphores dans les trois couleurs primaires – rouge, vert et bleu – à l’intérieur de l’écran. À cela s’ajoutent des particules chargées négativement appelées électrons à l’origine des rayons cathodiques. C’est ainsi que les images de notre téléviseur se forment.

Nintendo a dévoilé hier son bilan pour l’année fiscale achevée le 31 mars 2017, le bénéfice net y est imposant, les autres chiffres pour le moins contrastés.

Toutefois, ces anciennes télévisions nous réservent encore des surprises et c’est ce que le youtubeur Gavin Free a tenté de prouver en filmant en slow motion le jeu vidéo Super Mario Bros sur une télévision CRT.

Un visuel super Mario Imperceptible à l’œil nu

Super Mario

Muni d’une caméra haute vitesse, Gavin Free, l’administrateur de la page YouTube The Slow Mo Guys a décidé de démontrer que l’écran d’une télévision CRT diffuse des images imperceptibles à notre vision. Pour ce faire, il a choisi de filmer au ralenti le jeu mythique de Nintendo, Super Mario Bros.

Grâce à son expérience, Gavin Free a pu montrer que les anciennes télévisions diffusaient les images à l’écran en les dessinant de haut en bas à une vitesse tellement rapide que l’œil humain ne peut pas s’en rendre compte.

380 000 images par secondes

Sur la vidéo postée sur The Slow Mo Guys, les youtubeurs expliquent qu’à 1600 images par seconde, on peut clairement observer le processus menant à la création de l’image qui s’affiche sur l’écran. Les pixels s’affichent progressivement de haut en bas pour former l’image qui nous apparait entièrement formée.

À 380 000 images par seconde, la formation de Mario à l’écran quant à elle est imperceptible à l’œil humain. Avec sa caméra haute vitesse, Gavin Free a pu filmer les rayons de lumière qui s’écrase tout au long de l’écran en slow motion pour former l’univers de Super Mario Bros.

Cette expérience nous prouve que la technologie qui nous permet de visionner des images à travers nos écrans tient presque de la magie.